Avatar de Craig Witt

Craig Witt

18 décembre 2017

Restructuration de plateforme et projets de traduction : poser les bonnes questions


Les contraintes techniques et opérationnelles sont plus importantes que vous l'imaginez.

Avatar de Craig Witt

Craig Witt

18 décembre 2017

Votre entreprise se trouve donc face à la convergence de deux projets d'entreprise, certes distincts, mais qui sont vitaux et surtout liés : la restructuration de votre plateforme ou la refonte de votre site Web et l'expansion de votre présence en ligne pour servir les clients internationaux.

Vous devez donc agir pour affronter cette situation. Il s'avère délicat de trouver une solution qui puisse gérer les complexités techniques, tout en servant votre marque à l'échelon international. Voici les problématiques techniques courantes :

  • Trouver le bon CMS
  • Traduire les messages d'erreur et le contenu dynamique
  • Traduire les modules tiers

Lire la suite pour en savoir plus sur ces problématiques et découvrir les meilleures pratiques pour y répondre.

Trouver le bon CMS

Si vous améliorez votre site Web ou faites évoluer sa plateforme, il est essentiel de vous assurer que le CMS sélectionné soit évolutif et pertinent sur les multiples marchés :

Étape n°1 : choisissez une solution de traduction qui fonctionne avec le CMS que vous utilisez ou évaluez. Certaines solutions ne fonctionnent qu'avec des CMS spécifiques. D'autres se montrent plus flexibles et fonctionnent avec tous les CMS.

Étape n°2 : créez un environnement de contenu de pré-production au sein de votre CMS. Les environnements de pré-production permettent de préparer, concevoir, contrôler et valider le contenu avant qu'il ne soit publié sur le site de production.

Les environnements de pré-production sont essentiels lorsque vous vous adressez à plusieurs marchés. Vos linguistes et vos équipes nationales peuvent traduire et vérifier un contenu bien avant sa publication. Si vous travaillez avec une agence de traduction externe, elle peut utiliser l'environnement de pré-production de la même façon.

Les environnements de pré-production sont extrêmement précieux pour toutes les agences de traduction. Pourquoi ? Elles utilisent de longs processus alambiqués ou des technologies datées pour localiser le contenu en ligne, créant par là même, des retards très conséquents au niveau du déploiement des traductions vers sites internationaux. Souvent, elles ne parviennent à suivre le rythme de votre entreprise et sans l'aide d'un environnement de pré-production adéquat, elles essaient de rattraper en permanence les mises à jour du site de votre marché d'origine.

Ces retards vous pénalisent. Les promotions temporaires expirent avant même d'avoir été traduites. Des contenus en plusieurs langues apparaissent sur vos sites, certains dans la langue du site d'origine et d'autres dans la langue du marché local, ce qui brise l'expérience immersive de vos clients. Les clients n'ont pas l'impression d'être valorisés et ils abandonnent votre site.

Traduire les messages d'erreur et le contenu dynamique

La plupart des sites Web modernes propose un certain niveau d'interactivité, même si cela n'apparaît pas évident aux utilisateurs finaux. On ne parle pas seulement des applications ultra modernes AngularJS. L'interactivité peut être présente :

  • Lorsque vous vous connectez à un compte client
  • Lorsque vous saisissez trop de chiffres dans le champ « numéro de téléphone »
  • Lorsque le site Web vous envoie un message d'alerte

Ces messages sont en général envoyés par un dossier JavaScript qui contient des dizaines ou des centaines de messages similaires. Il s'agit d'une chaîne de texte traduisible qui s'affiche en fonction des interactions utilisateur spécifiques.

En général, ces contenus sont particuliers et prennent du temps en termes de localisation. Presque toutes les agences de traduction ne disposent pas du savoir-faire pour identifier ces chaînes de texte traduisible, les extraire pour traduction et enfin les intégrer au dossier JavaScript traduit.

Elles préfèrent laisser cette tâche à leurs clients. C'est-à-dire...vous. Il s'agit d'un volume de travail considérable, qui passe très difficilement. Votre équipe informatique a bien mieux à faire et ils ne manqueront pas de vous le faire savoir.

Traduire les modules tiers

Les modules que vous utilisez pour les fonctionnalités particulières et l'expérience utilisateur de votre site doivent aussi être localisés pour la clientèle internationale. À bien des égards, ceci est encore plus délicat que les éléments décrits plus haut, parce que lesdits modules proviennent de fournisseurs tiers et sont stockés et chargés à partir de serveurs sur lesquels vous n'avez pas la main.

Parmi ces fonctionnalités on peut trouver :

  • Un moteur d'émission de billets ou de réservations
  • Une fonctionnalité de recherche de produits interactive (pour trouver des UGS et des infos produits détaillées)
  • Un module de e-commerce ou de paiement

Tous ces éléments sont essentiels à votre site Web et à l'expérience client. Les technologies inadaptées des agences traditionnelles étant incapables de les traduire, c'est finalement à vous qu'il revient de résoudre le problème.

Vous devez prendre en compte la traduction lorsque vous achetez un module ou sa licence. Demandez à leurs développeurs :

  • Ces organisations peuvent-elles fournir une version locale de leur service dans d'autres langues pour les autres marchés ? (La plupart ne le proposent pas.)
  • Si elles le proposent, peuvent-elles fournir des localisations qui correspondant à l'image de votre marque ? (La réponse est probablement non.)

Vous pouvez limiter cette contrainte en achetant des modules en marque blanche qui vous permettent d'opérer différentes versions et localiser le contenu dans toutes les langues souhaitées. Néanmoins, cela augmente considérablement le coût et les efforts demandés, car vous devez contrôler un flux de traductions complexes et sujets à erreur. Vous devrez aussi passer par des personnalisations et des intégrations techniques.

Il s'agit d'une tâche interminable.

Conclusion

Il existe pourtant une solution technologique qui peut résoudre toutes ces problématiques. L'approche clé en main basée sur un proxy pour la traduction de sites Web s'accommode parfaitement à tous les CMS, localise facilement les contenus chargés dynamiquement et gère la majorité des modules tiers. Le meilleur : cela n'exige aucun effort de votre part ni de celle de votre équipe.

N'oubliez pas, un contenu à traduire n'est pas un texte « facile à trouver » sur la page. Lorsque vous évaluez à la fois votre CMS et votre fournisseur de traduction pendant un changement de plateforme, il est important de demander comment ce contenu dynamique peut être traduit. Votre capacité à proposer une expérience/interface utilisateur fluide dans la langue pour vos utilisateurs internationaux en dépend.

crédit photo : dnd_project/Shutterstock

 
Articles recommandés