Cinq ingrédients essentiels pour réussir le lancement d'un site de e-commerce au niveau mondial
 
Avatar de Chris HutchinsPar : Chris Hutchins
12 août 2015

Cinq ingrédients essentiels pour réussir le lancement d'un site de e-commerce au niveau mondial

Voici quelques conseils pour étendre vos activités en ligne sur de nouveaux marchés en communiquant avec les clients internationaux et en honorant les commandes provenant de l'étranger.

 

Internet a révolutionné le commerce international de manière importante et inattendue. Les entreprises se rendent compte que leurs stratégies mondiales de e-commerce ont un impact instantané et durable sur le nombre de clients et le chiffre d'affaires.

Mais pour certaines des entreprises qui hésitent encore à affirmer leur présence en ligne en termes de e-commerce, ou pour celles qui n'ont encore qu'un nombre réduit de clients internationaux, la tâche peut paraître insurmontable ou chargée de risques.

Ne craignez rien. Voici quelques règles de survie essentielles lorsqu'il s'agit d'étendre votre activité en ligne sur de nouveaux marchés, de communiquer avec une clientèle internationale et d'honorer les commandes transfrontalières.

N°1 : paiement et livraison

Avant le grand saut et le lancement de votre site de e-commerce sur de nouveaux marchés internationaux, assurez-vous d'évaluer votre procédure de traitement des commandes. Elle devra s'ajuster pour répondre, si nécessaire, aux besoins des clients à l'étranger.

Par exemple : vous devrez proposer des options de livraison à vos nouveaux marchés et donc rechercher celles qui vous sont disponibles. Prenez en compte certains facteurs comme le panier moyen et la taille et le poids moyens d'une commande pour estimer les coûts de livraison. Les livraisons rapides vers certaines régions éloignées peuvent être très coûteuses... Alors que certains modes de livraison bon marché peuvent prendre une éternité.

Assurez-vous également de fournir des formulaires de livraison localisés prenant en compte le format d'adresse du pays concerné. Même les champs contenant les noms des clients peuvent nécessiter une personnalisation.

N°2 : informations de contact et assistance client personnalisées

Votre entreprise propose-t-elle un service client par e-mail, par téléphone ou via un formulaire « Nous contacter » ? Si c'est le cas, préparez-vous aussi à offrir à ces clients la possibilité de vous contacter dans leur langue d'origine.

Cela induit la traduction des correspondances par e-mail, la mise à disposition des numéros de téléphone de service client sur les marchés internationaux (ou de disposer d'employés capables de répondre à ces appels, de contacter ces clients dans leur langue), et la mise en place de formulaires « Nous contacter » adaptés au marché visé.

Cela peut signifier une utilisation de formulaires « Nous contacter » adaptés aux formats d'adresse locaux, ou de formulaires requérant un nombre de champs très réduit.

« Certaines cultures, et c'est le cas des cultures asiatiques, à Taïwan ou au Japon, n'aiment pas fournir trop d'informations personnelles aux entreprises, » explique Victoria Bloyer, analyste internationale des activités en ligne au sein de l'équipe Global Growth chez MotionPoint. « Ils considèrent que les formulaires de contact occidentaux sont invasifs parce qu'ils exigent davantage d'informations personnelles que dans leurs pays. »

N°3 : traduction et accès à la clientèle

Autre élément indispensable, la traduction. Lorsqu'il est traduit par des professionnels, le contenu de votre site aura une résonnance auprès du marché ciblé qui n'a aucune commune mesure avec d'autres solutions (comme la traduction automatique ou des traductions « humaines » de faible qualité).

Cependant, nous avons découvert que pour bénéficier d'une réussite à long terme, un site Web international doit aller au-delà de la traduction. Enfin, une fois que le site est traduit dans la langue cible, votre entreprise doit s'assurer que ses nouveaux clients en soient informés.

« Par exemple, votre site doit signaler aux moteurs de recherche que des versions internationales du site existent dans d'autres langues, » souligne Victoria. « Cela aide les moteurs de recherche à afficher les résultats de recherche organiques les plus pertinents en fonction des préférences linguistiques de l'utilisateur et de l'endroit où il vit. »

L'expérience utilisateur du client est aussi un élément majeur. Par exemple, posez-vous les questions suivantes :

  1. Le client doit-il perdre du temps en recherchant sur la page le bouton qui permettra d'accéder au site Web traduit dans sa langue ? Cela éloigne les utilisateurs.
  2. Peut-il être redirigé en toute simplicité et avec élégance vers le site qui est dédié à son pays et dans sa propre langue ? Cette meilleure pratique améliore de manière spectaculaire le trafic, le niveau de conversion et le chiffre d'affaires d'un site. (Respectivement jusqu'à 157 %, 17 % et 300 % selon notre analyse.)

La traduction est certainement un art, mais les entreprises avisées (ou leurs partenaires en charge de la traduction des sites) peuvent aussi apporter une touche scientifique à ce processus, afin d'améliorer encore davantage la performance d'un site Web. Une analyse basée sur des donnés essentielles (tests A/B, mesures du trafic et de l'engagement et d'autres) peut permettre d'identifier les moyens d'optimiser les traductions localisées des sites, l'expérience utilisateur et les canaux de conversion.

Cette approche comprend également des efforts d'optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) sur le site. En donnant la priorité à l'identification et à la bonne traduction des mots-clés, on enrichit la valeur SEO du contenu et on améliore le référencement du site sur les moteurs de recherche régionaux.

« La traduction des URL est également importante, » ajoute Victoria. « Cette optimisation améliorera aussi le référencement sur les moteurs de recherche. Les utilisateurs auront aussi une meilleure vision de l'endroit où ils se trouvent en navigant sur le site. »

N°4 : options de paiement localisées

Alors que de nombreuses entreprises (surtout en occident) estiment que les cartes de crédit et PayPal constituent la langue véhiculaire en matière de paiements pour le e-commerce mondial, il existe de nombreuses autres méthodes et de plateformes de paiement dans le monde... Et elles concernent des millions de clients. Si ces clients ne trouvent pas leurs méthodes de paiement favorites, ils n'effectueront pas la transaction.

Par exemple, dans de nombreux pays, les transferts bancaires, factures, portefeuilles électroniques et paiement en espèces à réception sont privilégiés au détriment des cartes de crédit.

Prenez le Japon. Dans ce pays, les gens préfèrent largement payer en liquide. Selon CyberSource, entreprise internationale spécialisée dans la gestion des paiements, la moitié des Japonais ont déjà utilisé des cartes de crédit pour des achats en ligne, mais près de 20 % d'entre eux préfèrent payer en espèces à la livraison. 15 % préfèrent les transferts effectués au guichet de leur banque ou du bureau de poste, et 11 % préfèrent les paiements dans des magasins de service.

« Ces méthodes permettent aux Japonais de se prémunir des risques liés aux cartes de crédit, » explique Victoria, « comme la fraude ou l'usurpation d'identité. »

Certes, Digital River, fournisseur international de services de paiement, a souligné récemment que les entreprises qui acceptaient exclusivement les cartes de crédit le faisaient à leurs seuls risques et périls. Cela peut réduire les ventes à un niveau de seulement 20 % du chiffre potentiel si les méthodes de paiement locales étaient utilisées. Aïe.

Les entreprises doivent aussi prendre en compte les devises qui peuvent être acceptées et comment gérer leur conversion.

N°5 : campagnes commerciales localisées

Les campagnes promotionnelles comme les réductions ou les frais de port réduits/gratuits contribuent aussi au succès d'un site de e-commerce. Les entreprises peuvent aussi tirer profit de ces tactiques efficaces sur leurs marchés internationaux.

Mais il est important de tenir compte des nuances de ces cultures internationales.

« Les journées commerciales et les vacances en occident ne sont parfois rien d'autre qu'une journée 'classique' dans d'autres régions, » explique Victoria. « Renseignez-vous sur les vacances et les périodes de fête du marché concerné et à l'inverse, les vacances lors desquelles les gens font peut-être moins de shopping. Ajustez le timing stratégique de vos pics de ventes à ces périodes. »

MotionPoint lance et optimise des sites localisés chaque jour grâce à ces meilleures pratiques de e-commerce à l'international. En savoir plus sur nos procédures ou nous contacter pour savoir comment nous pouvons aider votre entreprise à atteindre une croissance mondiale rapide.

 

Chris Hutchins

Spécialiste en communications de marketing

Chris Hutchins participe à la production de supports marketing et commerciaux pour MotionPoint.

 

A propos de MotionPoint

MotionPoint aide les marques de renommée mondiale à se développer en attirant et en enrichissant la vie de nouveaux clients sur les marchés du monde entier.

Bien au-delà du service de traduction de sites Web le plus fluide au monde, la plateforme clé en main de MotionPoint combine une technologie innovante, un service de gros fichiers, un service de traduction hors-pair et une expertise poussée en marketing international. L'approche de MotionPoint garantit la qualité, la sécurité et l'évolutivité nécessaires pour réussir dans un marché mondial toujours plus concurrentiel, que ce soit en ligne et hors ligne.

 

La plateforme de mondialisation professionnelle n°1 au monde

Nous contacter