Le « V4 », quatre marchés émergents qui peuvent stimuler la croissance de votre entreprise
 
Avatar de Chris HutchinsPar : Chris Hutchins
06 août 2015

Le « V4 », quatre marchés émergents qui peuvent stimuler la croissance de votre entreprise

Le groupe V4 représente la cinquième plus grande économie en Europe et la douzième dans le monde. Découvrez comment votre entreprise peut s'engager sur ce marché en expansion grâce à des expériences en ligne localisées.

 

Pendant des années, les mêmes pays ont bénéficié d'une grande attention des médias en raison de leur statut de marché émergent digne d'intérêt. Vous avez probablement la liste de ces « grands gagnants » en tête : Chine, Russie, Brésil, Mexique, Corée du Sud et autres.

Il n'y a bien sûr aucun contre-indication quant à une expansion sur ces marchés, surtout en ligne où les coûts et les risques sont relativement limités. Notre blog évoque d'ailleurs ces marchés semaine après semaine.

Mais aujourd'hui, nous changeons de thème en mettant à l'honneur quatre marchés plus petits et moins exposés qui pourraient bien être les « prochaines stars » en termes d'engagement et de chiffre d'affaires si l'on se fonde sur les efforts d'expansion en ligne dans votre pays.

Partons découvrir les paysages de l'Europe centrale...

Le groupe Visegrád (aussi appelé les Quatre de Visegrád ou « V4 ») est une alliance de quatre pays d'Europe centrale : la République tchèque, la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie. Depuis plus de 20 ans, ces nations ont collaboré pour créer des économies modernes et stables. L'objectif du V4 est, comme l'a énoncé un site Web slovaque, « de parvenir à une pleine participation au système politique, sécuritaire, économique et légal européen. »

Cette alliance a rencontré le succès. Tous sont membres de l'UE. L'économie et la coopération transfrontalière ont fait naître une région prospère.

Les quatre pays sont désormais des « pays à haut revenu » selon la définition de la Banque mondiale (ce qui correspond à un revenu national brut par habitant supérieur à 12 735 $ en 2014) et figurent dans le haut du classement de l'Indice de développement humain, statistique composite constituée de l'espérance de vie, du niveau d'éducation et du revenu par habitant selon les termes du Programme de développement des Nations Unies.

Et si l'on considérait le V4 comme une nation à part entière, elle serait la cinquième économie européenne et la douzième au monde devant des nations comme l'Australie, la Corée du Sud, l'Espagne et le Mexique.

Si l'on ajoute les populations des pays du V4, ce serait la quatrième plus importante en Europe.

Quelques informations sur ces quatre pays :

Pologne

Avec un PIB (PPA) de 954,5 milliards de dollars (le 23e au monde), l'économie polonaise est la sixième d'Europe. Selon le Bureau central des statistiques, la Pologne affiche des prévisions de croissance de 3,4 % cette année et de 3,7 % en 2016. Cela revient à dire que la Pologne est l'une des économies d'Europe ayant la croissance la plus rapide.

Et c'est aussi une économie marquée par la stabilité. Et pendant que le reste de l'UE souffrait de la récession internationale de 2009, le PIB de la Pologne progressait. En 2013, alors que l'économie de l'UE se maintenait en deçà du niveau d'avant la crise, celle de la Pologne avait progressé de 16 %. Le gouvernement encourage les initiatives économiques.

Le marché est aussi marqué par une expansion en ligne. 63 % des habitants ont accès à Internet (plus qu'en Russie). Plus de la moitié des utilisateurs de téléphones portables dispose d'un smartphone et ce chiffre devrait augmenter de 75 % d'ici 2018, selon eMarketer. Le e-commerce B2C a augmenté de 25 % d'une année sur l'autre. Près de la moitié des utilisateurs Internet polonais effectue régulièrement des achats sur Internet.

République tchèque

Selon la Banque mondiale, la République tchèque figure parmi les 30 pays les plus développés au monde. Elle dispose aussi d'une économie parmi les plus développées, les plus stables et les plus industrialisées de la région. Plus tôt cette année, la croissance économique du pays a pris son envol et au premier trimestre, a même dépassé les autres membres de l'UE, selon un article de Bloomberg publié en mai.

Cette croissance est la composante la plus récente d'une tendance fort positive. La crise mondiale de 2009 a affecté la République tchèque davantage que la Pologne, mais le pays progresse depuis des années. « La nouvelle confiance des consommateurs et la hausse des revenus soutiennent le niveau de consommation », déclarait en juin l'Organisation pour la Coopération et le Développement Economique, « alors que les dépenses publiques et les prévisions économiques optimistes mobilisent des investissements. »

Et le pays regorge également d'opportunités de développement sur Internet. Près de 75 % de la population a accès à Internet. Près de 60 % des utilisateurs de téléphones portables disposent d'un smartphone ; ce chiffre va augmenter de 72 % d'ici 2018. L'e-commerce B2C a augmenté de 29 % l'année dernière.

Hongrie et Slovaquie

Après des années de déficit et une période d'incertitude au moment de la récession mondiale, l'économie hongroise est en train de prendre son envol. Son taux de croissance actuel est parmi « les plus rapides » de l'UE, signalait Bloomberg en mars, avec un taux annuel de 7,7 % des revenus industriels, soit le double des prévisions.

Le PIB est aussi en progression. Il a augmenté de « 3,4 % au cours du quatrième trimestre d'octobre à décembre 2013, et de 3,6 % en 2014, » annonce Bloomberg , soit « plus de 3,5 % par rapport aux prévisions annuelles. »

La Slovaquie a aussi bénéficié d'une période de croissance après la récession mondiale. « Le PIB a dépassé le pic ayant précédé la période de crise, plus que tout autre pays européen ayant subi la récession aux premières heures de la crise financière internationale, » annonçait l'OCDE en novembre dernier. Effectivement, le PIB par habitant du pays a augmenté de 12 % entre 2010 et 2014.

Le taux de pénétration d'Internet est plutôt élevé dans ces pays : 73 % en Hongrie et 78 % en Slovaquie. Environ la moitié des utilisateurs adultes d'Internet en Hongrie ont un smartphone. Les deux pays ont observé une croissance des dépenses en e-commerce d'une année sur l'autre. La croissance du e-commerce en Hongrie a atteint 32 % l'an dernier.

La perspective MotionPoint

Les pays du V4 représentent un marché idéal pour les entreprises souhaitant investir de nouveaux marchés en ligne, en particulier celles qui souhaitent agir vite en minimisant les risques. Grâce à ces économies florissantes et à des gouvernements voyant les investissements d'un bon œil, sans oublier un taux d'adoption rapide d'Internet, des smartphones et des transactions en ligne, les pays du V4 ne manquent pas d'atouts.

Mais les rapports d'actualités ne nous disent pas tout.

Données exclusives

Notre entreprise traduit et optimise des centaines de sites issus de marchés internationaux émergents, notamment le V4. Grâce à ses données exclusives et ses propres analyses, MotionPoint dispose d'une perspective unique sur les économies, les populations et les infrastructures des pays du V4.

Si vous observez les données de MotionPoint, l'opportunité est claire :

République tchèque : MotionPoint a aidé un commerçant à améliorer son chiffre d'affaires sur ce marché, lorsque nous avons procédé à la localisation de son site tchèque. En trois mois, le chiffre d'affaires a augmenté de près de 30 % par rapport aux trois mois précédents. En six mois, il avait augmenté de 34 %. Neuf mois après le lancement, l'entreprise affichait une progression de son chiffre d'affaires de 40 %.

Slovaquie : une croissance comparable s'est produite dans ce pays lorsque nous avons optimisé le site d'un commerçant slovaque. Le chiffre d'affaires a progressé de 16 % en trois mois après l'intervention de MotionPoint... Et de près de 40 % en six mois... Avant un bond de 52 % au bout de neuf mois.

Pologne et Hongrie : une croissance encore plus marquée sur ces marchés. Notre optimisation d'un site d'e-commerce polonais a permis d'atteindre une croissance du chiffre d'affaires de 62 %, un niveau assez incroyable en seulement neuf mois. Deux ans après le lancement d'un autre site de commerce hongrois, l'entreprise générait un chiffre d'affaires en progression de 42 %.

Marchés européens = moins de risques

L'opportunité est encore plus évidente si l'on prend en compte la situation géographique et les affiliations des gouvernements, affirme Eric Watson, stratégiste international spécialisé dans le commerce en ligne au sein de l'équipe Global Growth chez MotionPoint. Eric a étudié les marchés d'Europe centrale et de l'Est pendant des années.

« Le V4 est à l'intérieur de l'UE. Cela permet de réaliser des opérations commerciales plus fluides que dans les autres marchés émergents, » explique-t-il. « Si vous observez les chiffres de la croissance en Europe, vous verrez que certains pays font face à de vraies difficultés, comme la Grèce ou le Portugal. Mais les gouvernements du V4 s'en sortent bien.

Pourquoi ? Les pays du V4 ont adopté des politiques par paliers après la chute du communisme, ont suivi les exemples structurels et intégré le capitalisme par touches progressives en s'inspirant des pays d'Europe occidentale qui réussissaient. En comparaison, les pays de l'ancien bloc communiste qui n'ont pas réformé leur marché (comme l'Ukraine et la Biélorussie) ont eu des difficultés, explique Eric.

Les pays du V4 ont beaucoup de points communs avec les autres nations occidentales. Comme ils ont parfaitement intégré les infrastructures de paiement et d'approvisionnement de l'UE, les pays du V4 offrent un équilibre sain entre différents éléments logistiques majeurs :

  1. Les devises, tarifs, règles juridiques et réglementations douanières sont de plus en plus harmonisés.
  2. Les attentes culturelles sont proches de celles de l'Occident, ce qui permet de réduire les difficultés présentes dans d'autres régions pour la localisation des campagnes marketing.
  3. Les options de livraison et d'approvisionnement sont fiables et rapides

A l'opposé, l'Asie compte de nombreux marchés en expansion, mais présente aussi des défis régionaux, explique Eric. Les systèmes de paiement... Les habitudes des consommateurs... Les cultures... Les tarifs et les douanes... L'approvisionnement... Peuvent être autant d'éléments différents que ne maîtrisent pas les entreprises occidentales et qui peuvent générer des malentendus.

Voilà une nouvelle raison de se développer sur les marchés en ligne du V4 : l'absence de concurrence. Cela peut permettre d'atteindre des résultats concrets au-delà des attentes.

Par exemple, un de nos clients, une entreprise européenne proposant des articles de sport, génère plus de ventes et de chiffre d'affaires en ligne en Slovaquie qu'en Allemagne, non pas parce que le marché slovaque est plus vaste, mais parce qu'il est mal desservi et compte peu de concurrents. Les premières entreprises qui prendront l'initiative peuvent occuper une position dominante.

Vous souhaitez en savoir plus sur le V4 et comment MotionPoint peut aider votre entreprise à s'étendre sur ce marché en ligne, rapidement et à coût réduit ? Contactez-nous dès aujourd'hui ou découvrez comment notre approche de croissance internationale nous distingue des autres entreprises de localisation.

 

Chris Hutchins

Spécialiste en communications de marketing

Chris Hutchins participe à la production de supports marketing et commerciaux pour MotionPoint.

 

A propos de MotionPoint

MotionPoint aide les marques de renommée mondiale à se développer en attirant et en enrichissant la vie de nouveaux clients sur les marchés du monde entier.

Bien au-delà du service de traduction de sites Web le plus fluide au monde, la plateforme clé en main de MotionPoint combine une technologie innovante, un service de gros fichiers, un service de traduction hors-pair et une expertise poussée en marketing international. L'approche de MotionPoint garantit la qualité, la sécurité et l'évolutivité nécessaires pour réussir dans un marché mondial toujours plus concurrentiel, que ce soit en ligne et hors ligne.

 

La plateforme de mondialisation professionnelle n°1 au monde

Nous contacter