Les opportunités de l'e-commerce mexicain vont bientôt atteindre un « seuil critique de croissance », selon un analyste
 
Avatar de Chris HutchinsPar : Chris Hutchins
04 juin 2015

Les opportunités de l'e-commerce mexicain vont bientôt atteindre un « seuil critique de croissance », selon un analyste

L'espace e-commerce mexicain est en pleine expansion, les marques américaines s'y développent et y acquièrent de nouveaux clients. Notre analyse exclusive indique que les mexicains dépensent beaucoup plus que les hispaniques des Etats-Unis.

 

Nous conseillons aux entreprises qui cherchent à s'implanter sur les marchés en ligne émergents de lire cette incroyable interview publiée la semaine dernière sur Forbes.com. Au cours de cet entretien, David Bernardo, expert mexicain spécialisé dans l'e-commerce, partage des informations extrêmement intéressantes sur le marché en ligne mexicain qui, bien qu'il en soit encore naissant, est appelé à connaître une croissance exponentielle.

« Le marché de l'e-commerce du Mexique est en train de rapidement devenir l'un des secteurs les plus dynamiques de l'économie nationale », a expliqué à M. Bernardo au journaliste de Forbes, Nathaniel Parish Flannery. Plus loin dans l'interview, il ajoute que « le potentiel de ce marché est très vaste, même s'il n'en est qu'à ses premiers balbutiements ».

Les estimations actuelles suggèrent que les ventes de l'e-commerce représentent environ 1 % des ventes au détail du Mexique. (En comparaison, les ventes de l'e-commerce aux Etats-Unis représentent 10 % des ventes au détail ; au Brésil, l'e-commerce représente environ 4 %.) Mais cet écart se réduit très rapidement.

« Je crois que nous sommes sur le point d'atteindre un seuil de croissance au cours des 24 prochains mois », déclare M. Bernardo.

Pourquoi ? Le Mexique affiche un PIB par habitant supérieur de 30 % par rapport à celui du Brésil (l'autre grande économie de l'Amérique latine), explique M. Bernardo. Il est aussi plus facile de développer une activité commerciale au Mexique que dans les autres pays d'Amérique latine. De plus, le niveau de pénétration des smartphones est le plus élevé d'Amérique latine.

Pour cette raison, « beaucoup de gens utilisent de plus en plus Internet sur leurs smartphones », ajoute M. Bernardo. « Plusieurs entreprises d'e-commerce réalisent déjà plus de 30 % de leurs ventes sur un support mobile. »

Ceci s'est traduit par des investissements conséquents dans l'e-commerce de la part des grands noms du commerce de détail aux Etats-Unis comme Amazon, Best Buy et Walmart. D'autres entreprises comme Lowe's, Home Depot et OfficeMax essaient de rattraper leur retard, ajoute M. Bernardo, mais elles gagnent clairement du terrain.

L'an dernier, plusieurs entreprises ont même franchi le cap des 100 millions de dollars de ventes en ligne, ajoute-t-il.

Les détaillants mexicains ont également observé ce phénomène. Des chaînes de magasins comme Liverpool ou El Palacio de Hierro « ont aussi commencé à prendre en compte l'e-commerce, » explique David Bernardo. Il évoque aussi Linio, une plateforme de ventes en ligne du type Amazon, dont le siège se trouve à Mexico et qu'il considère comme un exemple de cette croissance et de cet intérêt grandissant.

Le secteur du tourisme a aussi observé un essor, dit-il. Des sites de réservation comme Despegar et des compagnies aériennes comme Aeromexico et Interjet ont bénéficié d'un « très fort développement de leurs ventes » en ligne.

Mais le marché n'est pas non plus un long fleuve tranquille. Actuellement, le Mexique ne dispose pas d'une main d'œuvre locale suffisamment bien formée dans les domaines de l'e-commerce et du développement des technologies de l'information. Les sites d'e-commerce créés et gérés au niveau local souffrent également d'un défaut de conception et d'attrait visuel par rapport aux boutiques en ligne que l'on trouve aux Etats-Unis, ajoute M. Bernardo.

Nos observations du marché mexicain et de la population de plus en plus attirée par les achats en ligne, ainsi que les opportunités croissantes pour les entreprises américaines et internationales, correspondent à celles de David Bernardo. En effet, lorsqu'il déclare au magazine Forbes qu'« il y a clairement un grand nombre d'opportunités pour les marchands américains souhaitant s'établir au Mexique », nous soutenons mot pour mot cette vision.

Mais nous contestons un point soulevé par M. Bernardo au cours de cet entretien.

Ce consultant, qui vit à Mexico, incite les entreprises américaines à « comprendre le côté original et les différences culturelles » du marché mexicain et il suggère de travailler étroitement avec les entreprises locales pour parvenir au succès.

« Le chemin qui mène au marché de l'e-commerce mexicain doit se faire au travers d'une alliance entre des équipes américaines et des partenaires locaux sérieux », explique-t-il.

Notre point de vue est différent. Etant leader de l'industrie de la localisation et de l'optimisation de sites Web depuis 15 ans, nous sommes dépositaires d'une valeur ajoutée constituée de données et d'analyses que d'autres entreprises n'ont pas. Même si nous croyons en l'importance de la localisation qui peut venir compléter les efforts d'expansion des entreprises sur de nouveaux marchés comme le Mexique, la clé du succès n'est pas culturelle.

La perspective MotionPoint

Nos analyses indiquent que les Mexicains naviguent et achètent déjà en ligne, bien plus que ce que peuvent déclarer les experts. Et de manière ironique, le premier obstacle qui empêche les Mexicains de passer plus de temps et de dépenser plus d'argent sur les sites, ce sont les commerçants eux-mêmes.

MotionPoint collabore avec des centaines d'entreprises dans des dizaines de secteurs différents en traduisant leurs sites Web rédigés en anglais vers d'autres langues. Nous optimisons aussi les contenus de ces sites pour renforcer la fidélité et les niveaux de conversion.

Nous avons récemment analysé le trafic, l'engagement et le chiffre d'affaires de près de 500 sites Web rédigés en espagnol que nous gérons au quotidien. La plupart de ces sites renforcent les efforts de nos clients dans leur relation avec les hispano-américains parlant espagnol.

Cependant, notre analyse illustre le fait que ces entreprises bénéficient également du comportement et des achats du marché en ligne mexicain. On remarquera que ce phénomène se fait sans aucune tentative de réponse aux différences culturelles entre les clients hispano-américains et mexicains.

Selon notre recherche couvrant près de 500 sites espagnols basés aux Etats-Unis, les visites des personnes vivant au Mexique représente 13 % du trafic total de ces sites, partout dans le monde. Mais lorsque l'on exclut le trafic des autres pays hispanophones, le Mexique représente près de 40 % du trafic total de ces sites hispano-américains. (Le reste provient naturellement du trafic intérieur aux Etats-Unis.)

Ceci constitue une opportunité de taille. Mais le résultat devient encore plus évident si l'on observe uniquement l'engagement sur les sites d'e-commerce. Les visites provenant du Mexique représentent 15 % du trafic total vers des sites d'e-commerce hispano-américains gérés par MotionPoint. Et si l'on exclut les autres pays hispanophones, les visites provenant du Mexique grimpent à plus de 50 % du trafic vers ces sites.

La corrélation est évidente : les entreprises américaines qui lancent des sites Web en langue espagnole sont beaucoup plus attrayantes que les équivalents hispano-américains. Il est évident que les Mexicains préfèrent cette solution et l'utilisent. D'ailleurs, nous avons récemment évoqué cette tendance, en mentionnant que les sites hispano-américains représentaient un accès puissant pour générer de nouvelles ventes de la part des clients d'Amérique latine.

Nous avons aussi fait des découvertes en comparant la valeur des paniers moyens entre les clients hispano-américains et mexicains. Nous savions depuis longtemps que les hispano-américains dépensaient 18 % de plus que la moyenne des Etats-Unis pour chaque commande. Mais les Mexicains ont un panier moyen supérieur de 93 % aux hispano-américains !

Alors, si les Mexicains sont aussi présents sur les sites en espagnol basés aux Etats-Unis, pourquoi aussi peu d'e-commerçants en ont-ils conscience ? A long terme, le nombre de commandes pourrait augmenter considérablement. Les taux de conversion sont presque 40 % inférieurs à ceux des hispano-américains.

Encore une fois, notre recherche prouve qu'il n'existe pas d'écueil culturel ou linguistique. C'est une simple question logistique.

On ne sera pas surpris d'apprendre que la majorité des sites en espagnol basés aux Etats-Unis ne sont pas optimisés pour les clients mexicains. Parmi les problèmes rencontrés par les clients mexicains :

  1. Les options de paiement locales ne sont pas supportées
  2. Les outils de conversion de devises sur les sites ne sont pas disponibles
  3. Les cartes de crédit internationales sont automatiquement bloquées par certains logiciels de panier d'achat
  4. Les options de livraison vers le Mexique ne sont pas disponibles

Ces problèmes (et d'autres) constituent des obstacles majeurs pour accéder à de nouveaux clients et ils font perdre des ventes aux entreprises américaines.

Mais ces questions peuvent être résolues facilement à condition que les entreprises acceptent de collaborer avec le bon partenaire de localisation de sites Web. Pour prendre un exemple, la solution MotionPoint résout très facilement la plupart de ces problèmes.

Avec quelques efforts et investissements, mais beaucoup moins qu'en lançant des sites localisés avec des fournisseurs et des analystes locaux, les entreprises américaines peuvent atteindre et livrer un marché mexicain en plein essor... ainsi que le marché hispano-américain grandissant et toute l'Amérique latine… avec un seul site Web en espagnol.

Nous reprenons ce que proclamait M. Bernardo lors de son interview dans Forbes. « La question est de savoir qui aura cette vision », lançait-il en ajoutant : « Le marché est très loin d'être saturé. Les opportunités sont donc très nombreuses ». Cela ne durera pas très longtemps.

« Je crois que dans quelques années certaines entreprises vont regretter de ne pas avoir investi sur le marché mexicain plus tôt », conclut-il.

Si votre organisation cherche à étendre ses activités en ligne au Mexique, contactez-nous. Notre équipe assure le fonctionnement de centaines de sites en espagnol et dispose des meilleures pratiques pour vous permettre d'accéder à ce marché croissant ainsi qu'à l'ensemble de l'Amérique latine.

 

Chris Hutchins

Spécialiste en communications de marketing

Chris Hutchins participe à la production de supports marketing et commerciaux pour MotionPoint.

 

A propos de MotionPoint

MotionPoint aide les marques de renommée mondiale à se développer en attirant et en enrichissant la vie de nouveaux clients sur les marchés du monde entier.

Bien au-delà du service de traduction de sites Web le plus fluide au monde, la plateforme clé en main de MotionPoint combine une technologie innovante, un service de gros fichiers, un service de traduction hors-pair et une expertise poussée en marketing international. L'approche de MotionPoint garantit la qualité, la sécurité et l'évolutivité nécessaires pour réussir dans un marché mondial toujours plus concurrentiel, que ce soit en ligne et hors ligne.

 

La plateforme de mondialisation professionnelle n°1 au monde

Nous contacter