Les conséquences du « Mobilegeddon » : les sites internationaux ressentent les effets de la mise à jour mobile de Google
 
Avatar de Chris HutchinsPar : Chris Hutchins
20 mai 2015

Les conséquences du « Mobilegeddon » : les sites internationaux ressentent les effets de la mise à jour mobile de Google

La mise à jour algorithmique de Google a généré de grosses pertes de trafic pour les sites Web internationaux de nombreuses entreprises. Mais il existe un remède pour le blues du mobilegeddon...

 

A la fin du mois dernier, Google a révélé sa très attendue mise à jour pour les appareils mobiles, qui a modifié les algorithmes de recherche d'entreprise et propulsé le référencement des pages mobiles dans les résultats de recherche sur mobile.

Il s'agit là d'une innovation intelligente tournée vers l'avenir si l'on considère que le trafic des sites Web mobiles a éclipsé le trafic Web sur ordinateur l'année dernière et très récemment, Google a annoncé que dans 10 pays (y compris aux Etats-Unis et au Japon), le nombre de recherches Web sur des appareils mobiles est supérieur au nombre effectué sur ordinateur.

C'est un phénomène irréfutable, l'utilisation du Web mobile est là pour longtemps, et ne fera que s'étendre dans les années à venir. Certes, une recherche datant de 2012 suggère que près des trois-quarts des consommateurs veulent des sites Web adaptés aux appareils mobiles.

La récente mise à jour de Google, surnommée « mobilegeddon » ou « mopocalypse » par la blogosphère, récompense désormais de manière active les pages compatibles avec les appareils mobiles et pénalise celles qui ne le sont pas. Si le texte d'une page reste optimisé pour les grands écrans et contient des médias qui ne sont pas supportés par les smartphones, cette page peut subir un « fort déclassement dans les résultats de recherche mobile », a prévenu l'entreprise.

De nombreux webmasters l'ont écoutée. Au cours des deux mois ayant précédé la mise à jour, Google a relevé un sursaut d'environ 5 % dans la proportion de sites adaptés aux supports mobiles.

Les sociétés ont bien fait d'effectuer ces changements, puisque Google n'est pas le seul moteur de recherche à préparer le futur. Microsoft va aussi se jeter dans la bataille : « Nous comptons lancer les changements liés au référencement des sites mobiles au cours des prochains mois », écrivait la semaine dernière l'un des membres de l'équipe Bing de Microsoft.

Alors, quel a été l'impact de la mise à jour de Google ? Comme l'a écrit un analyste, cela « n'a pas exactement été le désastre que certains prédisaient. » Cela vient des entreprises qui, au cours des dernières années, se sont tournées vers la conception de sites adaptés au mobile.

Cependant, les données préliminaires suggèrent que certains sites ont beaucoup perdu, notamment Reddit (-27 %), NBC Sports (-28 %), le bureau du recensement américain (-23 %) et le portail institutionnel de Walmart (-31 %).

Et les effets seront encore plus ravageurs pour les entreprises qui n'adoptent pas cette nouvelle réalité mobile. « Le génie ne va pas rentrer dans la lampe, » écrivait un chroniqueur. « Si votre espoir, c'est que Google abandonne son algorithme de compatibilité mobile... Vous pourriez attendre longtemps. »

Presque tous les reportages récents sur le phénomène mobilegeddon ont évoqué des sites Web rédigés en anglais américain. Cependant, la mise à jour mobile affecte les recherches mobiles dans toutes les langues et dans tous les pays. Il est très important que les entreprises en prennent note et comprennent ce phénomène.

Les entreprises qui s'intéressent à la conquête de nouveaux marchés internationaux en ligne - ou qui se sont déjà établies sur ces mêmes marchés - doivent garder à l'esprit que la pénétration des smartphones sur les marchés émergents a pris une grande ampleur et augmente rapidement. (Voir l'illustration ci-dessous). Dans ces pays, de nombreux utilisateurs utilisent essentiellement des smartphones pour naviguer sur Internet.

Selon un rapport émis par eMarketer, le niveau de pénétration mondiale des smartphones va augmenter de près de 13 % pour cette année seulement, et atteindra 2 milliards d'utilisateurs l'an prochain. D'ici 2018, plus d'un tiers des consommateurs mondiaux utilisera un smartphone, souligne ce rapport.

Alors que nous continuons de constater la convergence...

  1. De la pénétration mondiale généralisée des smartphones
  2. D'opportunités d'expansion en ligne toujours croissantes sur les nouveaux marchés internationaux
  3. Du déploiement mondial d'algorithmes de recherche mobile comme celui de Google

... les entreprises ne peuvent pas se permettre d'ignorer le Web mobile ainsi que les mises à jour algorithmiques des moteurs de recherche. Ceux qui l'ignorent seront pénalisés.

Si nous l'affirmons, c'est parce que nous l'avons constaté. Notre analyse confirme que mobilegeddon a un effet sur le trafic international des sites Web mobiles, peut-être même davantage que sur les sites en anglais, pour le meilleur et pour le pire.

La perspective MotionPoint

MotionPoint collabore avec des centaines d'entreprises, traduit leurs sites Web classiques en d'autres langues et optimise leurs contenus pour renforcer la fidélité et les niveaux de conversion. Au cours des quatre dernières semaines, MotionPoint a analysé l'impact de la mise à jour mobile de Google sur 40 sites Web mondialisés.

Ces 40 sites représentaient une grande variété de secteurs (automobile, banque, assurance, commerce de détail, télécommunications, tourisme, etc). Pour nous assurer également de réaliser une analyse complète dans plusieurs langues, nous avons choisi des sites dans près de 10 langues différentes.

Ces sites internationaux généraient un trafic mobile solide avant le déploiement de la mise à jour mobile de Google.

Dans les mois ayant précédé la mise à jour, nous avons averti les clients lorsque leurs sites Web ont reçu des alertes rouges provenant de l'outil d'analyse test mobile des développeurs de Google. Certains clients ont pris des mesures pour répondre à ces problèmes sur leurs sites rédigés en anglais. Ces modifications ont permis de convertir les sites internationaux gérés par MotionPoint en expériences adaptées au mobile.

D'autres clients n'ont rien fait.

Nous avons utilisé le critère des impressions pour mesurer l'impact de la mise à jour mobile. (Nous avons choisi les impressions comme critère car Google pénalise les sites non conformes par un référencement moins bon au niveau des résultats de recherche mobile, celui-ci s'affichant sous la forme d'un nombre d'impressions plus faible).

Ce que nous avons découvert est très intéressant. Toutes les entreprises qui ont intégré les améliorations mobiles recommandées ont observé des hausses des impressions du trafic mobile. Certains sites internationaux ont connu une envolée, avec une hausse de plus de 40 %.

Sans surprise, les clients ayant suivi toutes les recommandations de MotionPoint (ou une grande partie de celles-ci) ont bénéficié d'une hausse supérieure des impressions. Enfin, nous avons déterminé qu'en réduisant en moyenne les problèmes d'utilisabilité mobile de 32 %, on atteignait une hausse de près de 25 % des impressions mobiles et un essor des impressions totales de 16 %.

Les entreprises ayant choisi de ne pas intégrer nos recommandations ont eu des résultats bien différents. Après le déploiement de la mise à jour mobile, la quantité de pages Web ayant rencontré des problèmes d'utilisabilité mobile a considérablement augmenté sur ces sites. Globalement, les sites ont observé une hausse moyenne des problèmes de 35 %. Ceci a eu pour effet un déclin des impressions mobiles de 20 % et une chute des impressions totales de 17 %.

Une analyse plus approfondie a révélé que :

  1. Les sites qui n'ont pris quasiment aucune des mesures recommandées par MotionPoint ont vu leurs impressions mobiles décliner de 36 % en moyenne
  2. Les sites ayant corrigé certains problèmes, mais sont restés « incompatibles avec le mobile » ont observé un déclin moyen de 28 %

Pour les entreprises, la leçon à retenir est double. D'abord, les entreprises doivent prendre très au sérieux l'impact des mises à jour des algorithmes Google comme « mobilegeddon ». Deuxièmement, elles doivent prendre conscience de l'impact de ces mises à jour sur la performance de leurs sites Web internationaux et elles doivent prendre des mesures pour s'assurer que le trafic (ainsi que les conversions et les ventes) ne sera pas affecté sur ces marchés internationaux prospères et gourmands en technologies mobiles.

Et l'intervention d'un partenaire comme MotionPoint, qui leur fournit des recommandations, des meilleures pratiques et des optimisations visant à développer leur performance dans le cadre des exigences SEO (optimisation de moteur de recherche), ne peut que les aider.

Votre entreprise est-elle prête à attirer des clients consommateurs de smartphones sur les nouveaux marchés internationaux en ligne ? Nous contacter. Nos experts en croissance internationale, présents sur ces marchés, naviguent dans ces eaux chaque jour et ils sont prêts à vous aider à connecter vos sites internationaux avec les bons clients... Quel que soit l'appareil connecté qu'ils utilisent.

 

Chris Hutchins

Spécialiste en communications de marketing

Chris Hutchins participe à la production de supports marketing et commerciaux pour MotionPoint.

 

A propos de MotionPoint

MotionPoint aide les marques de renommée mondiale à se développer en attirant et en enrichissant la vie de nouveaux clients sur les marchés du monde entier.

Bien au-delà du service de traduction de sites Web le plus fluide au monde, la plateforme clé en main de MotionPoint combine une technologie innovante, un service de gros fichiers, un service de traduction hors-pair et une expertise poussée en marketing international. L'approche de MotionPoint garantit la qualité, la sécurité et l'évolutivité nécessaires pour réussir dans un marché mondial toujours plus concurrentiel, que ce soit en ligne et hors ligne.

 

La plateforme de mondialisation professionnelle n°1 au monde

Nous contacter