Réseaux sociaux au Japon
 
Avatar de Victoria BloyerPar : Victoria Bloyer
10 novembre 2015

Réseaux sociaux au Japon

Au Japon, les réseaux sociaux sont des canaux essentiels pour la prospection et la fidélisation des clients. Comprendre les nuances propres à chaque réseau est indispensable pour générer engagement et chiffre d'affaires.

 

Désormais, pour les entreprises, il est devenu tout à fait normal de communiquer et de proposer un service client via des réseaux sociaux. De plus en plus, cette stratégie est la bonne. Selon les études, le marketing sur les réseaux sociaux améliore l'exposition de la marque, permet la mise en place d'une base de fans et accroît le trafic d'un site Web, génère des contacts et fournit des éléments d'analyse marketing.

Bien sûr, ce phénomène et la valeur qu'il génère pour les entreprises s'étendent aux pays non anglophones. Mais un point est alors à prendre en compte : les entreprises qui souhaitent se développer à l'international, en étendant leur portée en ligne via les réseaux sociaux de nouveaux marchés internationaux, doivent prendre conscience que tous les réseaux sociaux ne se valent pas.

Par exemple, si Facebook peut générer du « buzz » aux Etats-Unis, cela ne fonctionnera pas dans d'autres pays. Et certains réseaux sociaux les plus répandus sur certains grands marchés internationaux restent inconnus des occidentaux.

Pour se développer à l'international, votre entreprise doit connaître les marchés visés, générer des contacts et se faire connaître en s'appuyant sur les principaux réseaux sociaux de ces marchés.

Observons aujourd'hui le Japon, un marché en mutation où les réseaux sociaux jouent un rôle dominant dans les interactions sociales et pour la notoriété des marques.

Utilisation des mobiles et des réseaux sociaux

Le Japon a un taux de pénétration de l'Internet mobile d'environ 67 %, qui atteindra 73,5 % d'ici l'année prochaine.

L'attrait des téléphones portables est profondément ancré dans la culture japonaise. Même avant l'arrivée des smartphones, le Japon était un leader dans la technologie des téléphones portables puisque dès le début des années 2000, le pays avait une grande avance avec des téléphones à clapet qui pouvaient prendre des photos, télécharger de la musique ou afficher des flux de chaînes télé en streaming. Ces appareils puissants permettaient aussi de procéder à des paiements électroniques, une fonctionnalité qui n'est apparue que des années plus tard en dehors du Japon.

Autre fonctionnalité populaire sur ces premiers téléphones japonais : l'accès à Internet. Des années plus tard, cette popularité n'a pas faibli avec l'arrivée des smartphones. Aujourd'hui, près de la moitié des Japonais utilisent des smartphones pour accéder à Internet. Mieux encore, plus de 90 % des utilisateurs accèdent à un réseau social sur leurs smartphones.

Les réseaux sociaux sont omniprésents sur tous les supports, mobiles ou pas. Selon une étude réalisée par le Ministère des Affaires étrangères et de la Communication japonais, environ 57 % de la population japonaise fréquentent un réseau social, quel qu'il soit. Voici la répartition :

  • 76 % des adolescents japonais utilisent un réseau social
  • Ils sont 91 % dans la tranche des 20 à 30 ans
  • 80 % dans la tranche des 30 ans
  • 60 % dans la tranche des 40 ans

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : les habitants du Japon fréquentent régulièrement Internet, sur leurs smartphones et ils se rendent sur les réseaux sociaux. Mais quels sont les réseaux sociaux les plus populaires dans ce pays ? Voyons cela (un indice : il ne s'agit pas de Facebook).

LINE

LINE est un réseau social gratuit développé en 2011 par NHN Japan, la filiale japonaise de Naver, une société basée en Corée du Sud. Comme Facebook, LINE est accessible sur un PC ou via une application mobile. C'est un outil idéal pour une culture qui adore les smartphones et les utilise librement, en particulier lors de longs trajets dans les transports en commun.

Principale plateforme de réseaux sociaux au Japon, LINE se prévaut d'environ 50 millions d'utilisateurs inscrits en 2014. Environ la moitié des utilisateurs d'Internet japonais déclarait avoir utilisé LINE. Cette année, cette proportion a atteint 57,5%, confirmant le rôle dominant de LINE parmi les réseaux sociaux du Japon.

Les utilisateurs de LINE sont uniformément répartis en termes de genres et de groupes d'âge. Les utilisateurs sont aussi bien des employés à temps plein (38 %), à temps partiel ou bien femmes au foyer (30 %). Les autres (20 %) sont étudiants. Cela signifie qu'une présence sur le réseau social LINE offre un accès à une large partie de la population locale, en particulier aux utilisateurs disposant d'un pouvoir d'achat considérable.

Parmi les principales fonctionnalités de LINE, comme chez les autres grands réseaux sociaux, on trouve une page d'accueil avec un suivi chronologique. Il permet aux utilisateurs d'envoyer des messages privés, de partager des photos, films et musique, d'échanger des messages vocaux et leur localisation GPS. Il permet aussi d'envoyer des messages groupés (jusqu'à 200 contacts) et de publier des messages sur les profils. Les utilisateurs peuvent aussi effectuer gratuitement des appels vocaux ou vidéo.

Autre fonctionnalité extrêmement populaire sur LINE, la « boutique d'autocollants ». Elle permet aux utilisateurs de télécharger, souvent gratuitement, des autocollants virtuels qu'ils peuvent envoyer à leurs amis. Ces messages sont souvent accompagnés de petits emojis. (Facebook a ajouté cette fonctionnalité en 2013.) Les autocollants sont souvent créés pour des événements particuliers et représentent en général des personnages de dessins animés ou de films. Selon les sources, 1 milliard d'autocollants seraient envoyés sur LINE chaque jour.

Autre fonctionnalité pour une utilisation professionnelle : LINE propose aux entreprises des comptes B2C officiels. A l'image des comptes « vérifiés » ou « de marque » sur d'autres plateformes, les entreprises peuvent ainsi communiquer et vendre directement aux utilisateurs LINE qui les suivent. Les entreprises y publient souvent leurs actualités, promotions et annonces de soldes.

Même si LINE a beaucoup en commun avec les autres plateformes de réseaux sociaux, ce qui rend ce réseau unique est que ces fonctionnalités sont parfaitement intégrées dans un seul environnement en ligne (autocollants et emojis sont des bonus).

Si votre entreprise envisage de s'étendre sur le marché japonais, une présence marketing sur LINE est absolument indispensable.

Twitter, Facebook et les autres réseaux

Twitter est le deuxième réseau social le plus populaire au Japon avec 36,6 % d'utilisateurs dans ce pays in 2015. Il faut noter que la base d'utilisateurs a diminué cette année car ils étaient 41,9 % en 2014.

Facebook a connu un recul annuel similaire. Même s'il est n°1 dans le monde, Facebook n'est que troisième au Japon, avec 34,7 % d'utilisateurs de réseaux sociaux. Ce pourcentage était de 39,9 % en 2014.

Quelle est donc la raison de cette moindre pénétration et de ce récent recul pour ce réseau occidental si populaire ? Selon nous, cela pourrait être la politique (facilement contournable) de Facebook qui exige des utilisateurs qu'ils se présentent sous leur vrai nom. Cette politique est rédhibitoire pour beaucoup de Japonais sensibles à la confidentialité, qui favorisent les réseaux sociaux comme LINE ou Twitter qui préservent leur anonymat.

Deux autres réseaux, Skype et Google Plus, sont chacun utilisés par 11,4 % des utilisateurs de réseaux sociaux japonais. Pour eux aussi, on relève une baisse de 5 et 6 % depuis 2014.

Mais la plus forte baisse concerne Mixi, un réseau social propre au Japon, longtemps en tête de ce classement. L'an dernier, ce réseau était encore plus populaire que Skype and Google+, avec près de 20 % d'utilisateurs. Cette année, le pourcentage est tombé à 10 %, de nombreux utilisateurs délaissant cette plateforme pour des options plus populaires.

Un autre acteur occidental du partage de photos, Instagram, se prévaut de 10 % d'utilisateurs. La passion des Japonais pour les téléphones dotés d'appareils photos est fortement liée au succès émergent d'Instagram.

Conclusion

Les plateformes de réseaux sociaux sont incontestablement des outils très utiles pour établir des contacts et communiquer avec votre clientèle. Mais comprendre les nuances de chaque marché et identifier les réseaux sociaux à privilégier sont des conditions pour développer l'engagement et les revenus à long terme.

Comme pour un projet immobilier, il s'agira d'effectuer une étude des outils à utiliser (ici, les plateformes de réseaux sociaux à utiliser) avant de vous lancer dans une stratégie d'expansion. Cette recherche doit aussi englober les partenaires et fournisseurs à prendre en compte pour mener à bien votre projet. Parfois, le mieux est de s'adresser à des personnes averties.

Cette règle peut s'appliquer à votre stratégie internationale sur les réseaux sociaux comme à tous les types de stratégie : faites votre partie du travail et appuyez vous sur des experts.

 

Victoria Bloyer

Stratège en économie électronique mondiale

Victoria Bloyer est une analyste internationale des activités en ligne disposant d'une connaissance approfondie du Japon, où elle a vécu pendant 9 ans. Elle a reçu un Master en sciences régionales auprès de l'Université de Tokushima (Tokushima, Japon) en 2014 et dispose également d'un Bachelor en études asiatiques. Avant de rejoindre l'équipe Global Growth de MotionPoint, Victoria a travaillé dans la traduction et l'éducation. Plus récemment, elle a travaillé chez un éditeur où elle a commencé à explorer le domaine des contenus marketing et a même coécrit un ouvrage. Elle se consacre largement à l'identification des meilleures pratiques des expériences utilisateurs dans le monde et la mise en forme d'informations commerciales permettant d'identifier les outils et techniques conduisant à la réussite et à la satisfaction des clients dans leur stratégie d'expansion.

 

A propos de MotionPoint

MotionPoint aide les marques de renommée mondiale à se développer en attirant et en enrichissant la vie de nouveaux clients sur les marchés du monde entier.

Bien au-delà du service de traduction de sites Web le plus fluide au monde, la plateforme clé en main de MotionPoint combine une technologie innovante, un service de gros fichiers, un service de traduction hors-pair et une expertise poussée en marketing international. L'approche de MotionPoint garantit la qualité, la sécurité et l'évolutivité nécessaires pour réussir dans un marché mondial toujours plus concurrentiel, que ce soit en ligne et hors ligne.

 

La plateforme de mondialisation professionnelle n°1 au monde

Nous contacter