Les vices cachés du tarif de traduction au mot

Si un prestataire vous envoie un devis de traduction au rabais, attendez-vous à subir des coûts, des charges et des retards non prévus.

Avatar de Victoria Bloyer
Victoria Bloyer

14 septembre 2017

LECTURE 4 MIN

Dans le secteur de la traduction de sites Web, les prestataires utilisent fréquemment un modèle tarifaire « au mot » pour évaluer le coût d'un projet. La plupart d'entre eux proposent des devis ridiculement bas.

Il est important de connaître la vérité à propos des coûts de traduction et ce qu'elle dit d'un prestataire :

  • Les prestataires de traduction traditionnels ont des difficultés pour identifier les contenus traduisibles importants sur les sites Web, générant ainsi des devis imprécis.
  • Les tarifs bas signifient que les prestataires réduisent les coûts au maximum, ce qui génère des dépenses inattendues plus tard.
  • L'efficacité des algorithmes d'analyse syntaxique est variable et les plus efficaces vous permettent d'économiser de l'argent.
  • La traduction de sites Web va bien au-delà de la traduction. De nombreux flux d'activité techniques et opérationnels sont également en jeu.

La traduction d'un site Web, un processus unique

L'envergure (et le coût final) d'un projet de traduction est habituellement définie par le nombre de mots que le prestataire aura à traduire. Déterminer le nombre de mots des contenus hors ligne comme les documents est simple à réaliser. Ce processus est plus délicat pour les sites Web.

Pourquoi ? Un texte traduisible est souvent simple à détecter sur des pages Web. Pourtant, les contenus numériques traduisibles se présentent sous différentes formes et plusieurs types de formats : images, vidéos, PDF, applications, etc. Ces éléments peuvent être hébergés sur plusieurs serveurs et bases de données. Souvent, les agences de traduction traditionnelles disposant de technologies de détection de contenus insuffisantes ou inabouties ne tiennent pas compte de ces éléments critiques offerts à la vue des clients.

Les prestataires traditionnels disposant de technologies insuffisantes oublient souvent certains contenus traduisibles qui ne seront pas pris en compte dans le devis.

Cela signifie que de nombreux contenus ne seront pas identifiés à l'origine dans le projet de traduction. Ainsi, le nombre de mots sera sous-évalué. Ce point, associé à un tarif au mot, conduit à l'établissement de devis extrêmement imprécis.

En général, on découvre ces traductions manquantes une fois la traduction du site terminée, ce qui a pour effet de faire exploser les coûts de traduction supplémentaires. Et pendant ce temps, vous disposez d'un site partiellement traduit qui déplaît à vos clients.

Tarifs bas et service minimum

Les agences de traduction se démarquent souvent grâce à un tarif au mot le plus bas possible. Cette méthode peut effectivement impressionner les clients potentiels, mais des frais inattendus apparaissent en général dans un second temps. (Ces coûts équilibrent les pertes que les prestataires subissent en offrant des tarifs au mot compétitifs.)

Un tarif au mot bas présente des risques :

  • Une surfacturation pour les coûts de relecture et de correction, sous la forme de lignes de facture supplémentaires
  • La facturation pour la traduction de contenus identiques ou le paiement pour la republication d'un contenu déjà traduit par le passé
  • Une faible qualité de traduction liée à l'absence de contexte global ou d'un logiciel de traduction
  • Des délais de traduction trop longs qui ne correspondent pas au rythme de votre activité

A l'inverse, les bons prestataires proposent des tarifs au mot « tout inclus » qui prennent en compte les corrections répétitives, le processus d'assurance-qualité et la publication dans leurs coûts. Rien ne vous est caché.

Ils utilisent aussi des solutions clé en main, conçues précisément pour éliminer les complexités opérationnelles et les coûts d'une traduction de sites Web classique.

Le nombre de mots n'est pas réellement pertinent

Un tarif au mot fonctionne très bien pour traduire un document, mais qu'en est-il pour la traduction d'un site ? Cela fonctionne beaucoup moins bien.

Les meilleurs prestataires s'appuient sur une technologie d'exception qui, bien au-delà de la détection de tous les mots traduisibles, identifie le nombre réel de mots à traduire, deux concepts différents.

Il existe une grande différence entre la détection de l'ensemble des mots traduisibles et l'identification du nombre de mots à traduire.

Les sites Web contiennent de nombreuses répétitions. Ce contenu peut apparaître des dizaines (voire des centaines ou des milliers) de fois, sur différentes pages, au niveau des pieds de page, des en-têtes, dans les descriptions des produits et autres. Les technologies de traduction de sites Web les plus avisées identifient ces phrases en tant qu'unités appelées « segments » et les utilisent partout où cela s'avère nécessaire au niveau du site, sans frais supplémentaires. Une seule traduction, une seule facture, une réutilisation illimitée. Certains prestataires de traduction facturent les retraductions et la réutilisation des contenus traduits, ce qui génère des coûts.

Les meilleurs prestataires de traduction de sites Web disposent également d'une excellente technologie d'analyse des contenus, capable d'identifier un contenu traduisible sur divers types de supports sur site (et les contenus dynamiques hors site).

Quasiment tous les prestataires disposent d'un logiciel d'analyse des contenus, mais les meilleurs d'entre eux utilisent des algorithmes efficaces qui réduisent intelligemment le nombre de mots à traduire. Recherchez des fournisseurs offrant des outils d'analyse de contenu ultra efficaces.

Les agences centrées sur le numérique optimisent ce niveau d'efficacité en offrant la capacité de personnaliser leurs algorithmes d'analyse. La majorité des prestataires ne répondent pas à cette exigence.

Vous n'achetez pas seulement une traduction

Acheter une traduction de sites Web recèle un secret : vous n'achetez pas seulement la traduction d'un site Web. Contrairement à un document, votre site est un élément qui vit, respire et évolue en permanence. Ces caractéristiques particulières déterminent le coût total d'un projet au-delà d'un simple tarif au mot.

Les prestataires offrent des tarifs au mot très faibles lorsqu'ils n'ont pas la possibilité d'être compétitifs au niveau des autres éléments du projet.

Les meilleures solutions de traduction de sites Web facturent des frais d'abonnement mensuels fixes. Mais cela ne limite pas les volumes de traduction. Cet abonnement englobe les centaines de technologies, de capacités et de tâches nécessaires pour gérer en toute fluidité votre site localisé de manière continue. Les voici :

  • Paramétrage et installation de la technologie
  • Gestion de projet
  • Gérer les flux de traduction
  • Vérifier la traduction
  • Hébergement et disponibilité
  • Assurance-qualité
  • Maintenance et gestion quotidienne
  • Assistance 24 heures sur 24/7 jours sur 7/365 jours par an et plus encore

Vous payez pour ne pas avoir à gérer ces tâches et d'autres processus compliqués et fastidieux.

Les meilleures agences de traduction numériques proposent des tarifs transparents, des devis fixes (et s'y tiennent) et disposent des meilleurs outils pour réduire votre budget de traduction. Ils permettent aussi de réduire la charge sur vos équipes informatiques et d'assurer la maintenance des sites Web multilingues.

Conclusion

Lorsque vous travaillez au développement de votre entreprise sur de nouveaux marchés en ligne, rappelez-vous qu'un tarif au mot est un concept bien moins simple qu'il n'y paraît. Les devis bon marché sont souvent synonymes d'une future majoration. Si un prestataire propose un tarif « trop beau pour être vrai », ce sera probablement le cas.

Avatar de Victoria Bloyer
Victoria Bloyer

14 septembre 2017

LECTURE 4 MIN