Traduction de sites Web : des écueils inattendus

Localiser votre site Web pour des clients internationaux est beaucoup moins simple qu'il n'y paraît, surtout si vous mobilisez des ressources internes.

Avatar de Craig Witt
Craig Witt

07 septembre 2017

LECTURE 3 MIN

Si votre entreprise se développe pour répondre à de nouveaux marchés internationaux, il devient évident que vous allez avoir rapidement besoin de sites Web entièrement traduits en vue de répondre à cette nouvelle clientèle mondiale.

Mais pour réussir, vous devez proposer des contenus traduits qui soient tout à fait fluides et disponibles instantanément pour votre clientèle mondiale. En ce qui les concerne, ce processus doit être absolument invisible. C'est beaucoup plus difficile qu'il n'y paraît, notamment pour les entreprises qui souhaitent relever ce défi en utilisant leurs ressources internes.

Un défi de taille

A première vue, traduire un site Web en interne ne semble pas être une tâche insurmontable. Après tout, ne s'agit-il pas de remplacer simplement un contenu en anglais par un autre, légèrement différent ?

Faux. Communément, le processus manuel consistant à traduire le contenu d'un site Web impose un long processus répétitif consistant à exporter les contenus, à envoyer les fichiers source aux traducteurs, à corriger les traductions par souci de qualité, à importer le contenu dans votre CMS, à le tester, à le publier, etc.

Les flux de traduction augmentent de façon exponentielle en fonction de la portée de votre site et du nombre de sites Web multilingues pris en charge.

Une épreuve intimidante. Et on ne parle ici que d'une seule page de contenus. Il s'agira de renouveler l'opération pour chacune des pages de votre site. Vous devrez ajouter à cela les éventuelles extensions de votre site ou les personnalisations en fonction des marchés. Ensuite, il vous faudra multiplier ces efforts par le nombre de sites multilingues que vous aurez à gérer.

Les projets de traduction de sites Web sont des tâches immenses et contraignantes et dépassent les capacités et les ressources des équipes internes. Prenez en considération les difficultés qui s'imposeront à vous pour lancer et assurer la maintenance de vos sites multilingues :

  • Avez-vous le personnel suffisant pour gérer ces nouveaux processus et ces nouvelles technologies ?
  • Vos employés ont-ils l'expertise technique pour lancer et suivre plusieurs versions linguistiques de votre CMS ?
  • Vos employés ont-ils l'expertise linguistique et culturelle pour traduire (et corriger) vos contenus multilingues ?
  • Ont-ils suffisamment de marge de manœuvre pour prendre en charge ces tâches en plus de leur charge de travail habituelle ?

A long terme, la traduction en interne coûte plus cher. Ces processus manuels mobilisent non seulement énormément de temps pour les employés concernés, mais les défis inattendus qui les attendent ne feront qu'accentuer les retards. Pire encore, ces coûts supérieurs ne seront pas peut-être pas immédiatement visibles, mais ils ne feront que s'accumuler lorsque le temps de mobilisation accru du personnel et d'autres impondérables se révéleront.

Votre équipe est parfaite pour prendre en charge votre site principal, mais elle sera vite débordée dans le cadre d'un projet de traduction.

Au-delà de la traduction

En termes de traduction de sites Web, il est nécessaire d'aller au-delà de la « prestation unique ».

En matière d'allocation de budget, le concept de traduction est souvent considéré par les intervenants comme une prestation unique. Ce qui n'est pas idiot puisque celle-ci apparaît sous cette forme sur les factures des fournisseurs. On imagine donc qu'un projet de traduction en interne peut être comptabilisé sous cette forme.

Mais la « traduction » va bien au-delà de la traduction. Des dizaines d'éléments contribuent à ces coûts, y compris des tâches dont peu de responsables ont conscience. Au-delà du processus de traduction pure d'un contenu, le concept de « traduction » prend en compte le temps de travail du personnel, l'utilisation de la technologie, l'accès à des ressources spécialisées, etc.

Examinons simplement l'un de ces éléments cités ci-dessus : l'utilisation des technologies. L'ampleur et le coût de création ou de gestion des technologies de traduction de sites Web peuvent rapidement dépasser vos équipes. La plupart des spécialistes en marketing imaginent que les fonctionnalités de leur CMS peuvent largement gérer la charge de travail. Malheureusement, ces outils sont souvent inadaptés et ne peuvent répondre aux exigences quotidiennes de traduction d'un site Web.

La « traduction d'un site Web » va au-delà de la traduction. Elle mobilise aussi des technologies, des processus et une expertise unique.

Développer des solutions pour répondre à ces impératifs prend du temps et de l'attention, et un budget accru pour les nouvelles technologies. Et même avec ces investissements, il est difficile de savoir si la solution sera efficace à long terme. L'accumulation des mises à jour et des modifications de vos technologies crée des défis insoupçonnés et des coûts imprévus.

Conclusion

Rappelez-vous, la tâche qui consiste à traduire un texte numérique, des images et d'autres éléments en ligne n'est qu'une petite partie du coût réel de la traduction de sites Web. Le budget doit aussi prendre en compte les technologies, la gestion intelligente de la traduction et la création d'un logiciel efficace pour vous permettre d'économiser de l'argent.

Les meilleurs prestataires dans le domaine de la traduction de sites Web fournissent ces capacités (entre autres), ce qui vous évite de constituer une équipe en interne (et les coûts associés). Recherchez des solutions qui associent le meilleur niveau de traduction à des technologies de gestion de contenus minimisant les coûts et le délai de mise sur le marché.

Lorsque vous parlez à ces fournisseurs, assurez-vous de définir avec eux le sens du concept « traduction » et les services induits par ce même concept. N'oubliez pas : vous ne devez pas payer pour la simple traduction de mots. Vous devez payer pour l'excellence d'un logiciel de gestion de traduction, et bien d'autres éléments.

Avatar de Craig Witt
Craig Witt

07 septembre 2017

LECTURE 3 MIN