Transparence et approche équitable : le modèle tarifaire de MotionPoint

Découvrez pourquoi le modèle tarifaire de MotionPoint diffère et se distingue de ses concurrents.

Avatar de Victoria Bloyer
Victoria Bloyer

18 octobre 2017

LECTURE 4 MIN

Le tarif devient un facteur de plus en plus important lorsque vous êtes sur le point de choisir votre solution pour la traduction de votre site Web. Mais les acheteurs les plus avisés savent que le « prix » va bien au-delà du coût en soi. Vous devez chercher à comprendre comment un fournisseur facture ses prestations :

  • Quels services sont compris ? Quels suppléments à régler ?
  • Ce fournisseur est-il susceptible de surévaluer son tarif ?
  • Fait-il passer ses intérêts avant les vôtres ?

Contrairement à ceux d'un grand nombre de nos concurrents, le modèle tarifaire de MotionPoint est équitable et favorise nos clients. Découvrez la suite de cet article pour comprendre comment les entreprises exercent leur activité et pourquoi MotionPoint agit différemment.

Les acheteurs les plus avisés savent que le « prix » va bien au-delà du coût en soi. Ils cherchent à comprendre comment un fournisseur facture ses prestations.

Une approche malvenue

Certains prestataires de traduction cachent le coût réel d'une traduction en affichant des grilles tarifaires au mot ridiculement basses. D'autres intègrent des modèles visuels de tarif à la page qui pénalisent essentiellement les clients qui réussissent sur les marchés mondiaux. Regardons de plus près ces modèles tarifaires trompeurs.

Des tarifs au mot faibles

Le modèle tarifaire offrant un tarif au mot bas, induisant la facturation d'un projet en fonction du nombre de mots à traduire, est très courant pour tous les types de projets de traduction.

A première vue, cela semble être une méthode juste pour déterminer les coûts de localisation d'un site Web. Mais tous les prestataires ne se valent pas. Les agences traditionnelles sont susceptibles de raboter au maximum leur tarif au mot pour impressionner leurs prospects ou pour obtenir un avantage concurrentiel. Pourtant, elles récupèrent ces pertes de revenus en facturant d'autant plus les étapes de relecture, de révision, l'assurance-qualité et la gestion de projet.

Ces agences facturent aussi fréquemment la traduction d'un contenu identique apparaissant plus d'une fois, ou appliquent des frais pour publier un contenu traduit précédemment. Ceci ne fait pas partie des meilleures pratiques.

Pourtant, lorsque le profit du prestataire repose presque exclusivement sur le chiffre d'affaires généré par la traduction, cela ne l'encourage pas à utiliser les technologies de manière efficace avec l'objectif de réduire le nombre de mots traduisibles inclus dans le projet. Le cas échéant, il aura même tout intérêt à optimiser votre budget de traduction, plutôt qu'à le minimiser.

De nombreux prestataires intègrent des frais cachés pour compenser leurs tarifs au mot très bas.

La traduction de sites Web est également une discipline à part. Les contenus traduisibles se nichent partout, sur les pages Web, dans les vidéos, dans les images et dans des applications complexes élaborées à partir d'AngularJS et d'autres langages de programmation. Les technologies de traduction limitées ne savent pas détecter ces contenus, ce qui conduit à des estimations faibles et imprécises du nombre de mots.

Cumulé à un tarif au mot faible, ceci devient la recette parfaite pour se retrouver face à des devis en dessous de la réalité et des dépenses imprévues au moment où les contenus à traduire qui n'avaient pas été détectés plus tôt apparaîtront.

Le prix à la page

D'autres prestataires utilisant un proxy s'appuient sur le modèle du « tarif à la page ». Ils séduisent leurs clients avec des essais gratuits et des frais d'abonnement mensuel très bas.

Mais ces frais d'abonnement ne couvrent qu'un certain nombre de mots traduisibles. Il y a souvent des frais pour traduire les suppléments de traduction, les services de correction, de gestion de projet, les intégrations de connecteurs supplémentaires, etc.

Ils facturent aussi d'autres services, notamment le nombre de vues généré par un site localisé au cours d'un mois. Cela signifie que plus votre site rencontre le succès sur un marché, plus votre site traduit génère du trafic et plus le fournisseur vous facture.

Ainsi, vous êtes pénalisé pour votre réussite. Cela n'a aucun sens.

Le modèle du « prix à la page » consiste essentiellement à vous punir pour avoir rencontré le succès. Ce principe est injuste.

Une approche plus sensée

MotionPoint fait les choses autrement. Nous ne trompons pas les clients en cachant certains coûts et ne les pénalisons pas lorsqu'ils se développent et réussissent sur les marchés étrangers. Notre modèle a été conçu pour favoriser le client et agir dans le sens de ses objectifs commerciaux. Voici comment nous agissons de manière positive :

Une technologie de détection des contenus leader dans notre secteur

MotionPoint utilise la technologie de définition de projet la plus précise qui soit, ce qui nous permet d'offrir aux clients des estimations précises du nombre de mots lors de l'étude du projet.

Une tarification simple

Nos frais de souscription mensuels comprennent la technologie et l'assistance garantissant la maintenance continue de votre site. Ce sont, par exemple :

Les solutions d'hébergement gérées : les solutions d'hébergement garantissent un uptime de 99,99 % et vous épargnent tout souci de gestion ou intervention.

24 /7 / Assistance : vous avez accès aux chefs de projet, ingénieurs logiciel et système, responsables qualité et aux autres équipes d'assistance à chaque instant.

L'accès aux mémoires de traduction et microservices : à tout moment, retrouvez un contenu déjà traduit via notre API ou interface utilisateur, sans frais supplémentaires. Vous avez aussi accès à d'autres statistiques liées à vos sites multilingues.

La détection automatique d'un contenu (nouveau ou mis à jour) : notre exceptionnelle technologie de détection des changements est la garantie de flux de traduction rapidement traités (un jour ouvrable au maximum).

C'est tout. Il n'existe pas de clauses cachées au bas du contrat. Au-delà de ce service, nous facturons tous les nouveaux mots traduits au cours du mois.

Un tarif au mot tout compris

Notre tarif au mot comprend la traduction du contenu, ainsi qu'un processus de correction en plusieurs étapes, incluant une étape d'assurance-qualité contrôlant le contenu en conditions de publication réelles afin de garantir que les pages sont parfaites avant publication.

Pas de facturation du nombre de vues d'une page

Nous ne vous pénalisons pas selon votre popularité Notre abonnement mensuel prend en compte un trafic illimité. Plus votre site génère de trafic, plus la solution MotionPoint devient rentable.

Une ingénierie de traduction unique dans le secteur

A l'inverse des autres prestataires, nous n'utilisons pas un algorithme d'analyse des contenus standard unique. Notre équipe d'ingénieurs spécialisée dans la traduction optimise l'analyse de contenus selon la configuration de votre site, afin de trouver le meilleur moyen de réduire votre facture.

Le modèle tarifaire de MotionPoint est conçu pour favoriser le client et agir dans le sens de ses objectifs commerciaux.

Conclusion

Lorsque vous recherchez un prestataire de traduction, étudiez précisément son modèle tarifaire. Un tarif trop attrayant cache souvent une réalité moins reluisante.

MotionPoint ne vous réserve pas de devis sous-estimés, de coûts cachés ou de frais supplémentaires. Notre modèle économique vise à vous apporter une efficacité opérationnelle, des réductions de coût, une rapidité de mise sur le marché et des flux performants, qui vous permettent d'ajouter des langues et d'étendre vos activités mondiales.

Avatar de Victoria Bloyer
Victoria Bloyer

18 octobre 2017

LECTURE 4 MIN