Que se passe-t-il lorsque vous arrêtez de traduire votre site Web ?

En continuant de vous adresser à des marchés internationaux avec des sites Web qui ne sont pas activement traduits, vous exposez votre marque à un risque.

Avatar de Craig Witt
Craig Witt

24 juillet 2018

LECTURE 3 MIN

Certaines entreprises peuvent décider d'arrêter la traduction de leurs sites Web pour différentes raisons. Peut-être estiment-elles que leur budget de traduction est trop élevé ou envisagent-elles d'interrompre cette activité sur un marché particulier.

C'est une démarche qui peut sembler sage, mais il faut aussi considérer le revers de la médaille d'une telle décision. Que se passe-t-il lorsque vous mettez la traduction de vos sites Web en mode pause ou décidez simplement de ne plus les traduire ?

Les risques

En continuant de vous adresser à des marchés internationaux avec des sites Web qui ne sont pas activement traduits, vous exposez votre marque à un risque. Voici pourquoi :

Une expérience utilisateur médiocre

Lorsque les mises à jour ne sont pas régulièrement détectées sur votre site Web localisé, les nouveaux contenus non traduits  apparaissent tout simplement à côté de contenus déjà traduits. Cette expérience « mixte » crée la confusion et crée une expérience utilisateur médiocre qui éloigne les consommateurs.

Perte de SEO

Le SEO local est très pénalisé lorsque vous arrêtez de traduire le nouveau contenu en ligne. Pour commencer, vous ne bénéficiez plus des mots clés SEO issus des nouvelles traductions. Une expérience mixte génère aussi une perte en termes de référencement et de pertinence.

Une expérience client altérée

Sans mises à jour, diverses sections de votre site Web, notamment des canaux de conversion vitaux, peuvent rester partiellement ou pas du tout traduites. Cela crée une friction inutile et générera à coup sûr un abandon des paniers d'achat de la part des clients. Il est également possible que leur retour sur le site soit remis en question dans le futur.

Des mesures en chute libre

Vous verrez aussi des conséquences sur les éléments analytiques de votre site. Une expérience utilisateur médiocre est synonyme de taux d'abandon en forte hausse. Le nombre de visiteurs revenant sur le site s'effondre. Un parcours client interrompu a aussi souvent pour conséquence une baisse des taux de conversion et du chiffre d'affaires. Le trafic organique chutera en même temps que les bénéfices SEO.

Une réputation de marque endommagée

Lorsque vous proposez une expérience en ligne médiocre, la réputation de votre marque en pâtit. Les clients ont l'impression que vous ne les valorisez pas et auront tendance à s'adresser à un concurrent qui proposera cette valeur. Une fois envolée, la confiance dans votre marque est dure à regagner.

Les alternatives

Placer un projet de traduction de sites Web en mode pause peut rapidement éloigner vos clients internationaux. Mais il existe des moyens d'éloigner ces risques, notamment :

Limiter votre portée

Vous pouvez réduire le coût de votre site Web localisé en limitant la traduction aux pages qui concernent directement le parcours client, comme les canaux de conversion et d'autres sections critiques. Grâce aux personnalisations de prestataires disposant des outils techniques, vous pouvez contrôler quelles pages les utilisateurs voient, afin qu'ils ne croisent jamais les contenus non traduits.

Personnaliser l'algorithme d'analyse

Il peut également être envisageable de réduire le budget de traduction en modifiant l'algorithme d'analyse, technologie utilisée pour détecter les segments de textes traduisibles. Les algorithmes techniquement au point peuvent être personnalisés pour bloquer certains segments ou encore être optimisés pour augmenter la répétition des segments, les phrases répétitives ou les structures de phrases qui peuvent être localisées avec les mêmes traductions.

Utiliser la traduction automatique

Bien que la qualité de la traduction automatique soit inférieure à celle de la traduction humaine, elle est aussi bien moins coûteuse et peut s'avérer utile dans des situations où des traductions de moindre qualité sont un moindre mal (à l'inverse d'une absence de traduction). Celle-ci est déconseillée pour des éléments marketing illustrant l'image de marque, mais peuvent être tolérées pour de larges sections textuelles telles que les pages produits.

Utiliser avertissements et redirections

Si vous souhaitez offrir aux clients internationaux la possibilité de voir des pages partiellement ou non traduites, vous pouvez utiliser des avertissements ou des messages pop-up informant l'utilisateur qu'une section n'est pas dans sa langue préférée. Vous pouvez aussi appliquer des redirections qui renvoient l'utilisateur vers le site traduit.

Conclusion

Même si une expérience en ligne entièrement traduite est une meilleure pratique pour s'adresser aux clients internationaux, il existe certains scénarios inévitables qui peuvent mettre un terme aux traductions. Il est important d'évaluer les risques associés à cette décision et de trouver des moyens de limiter les dommages qu'elle aura sur la réputation de votre marque et votre chiffre d'affaires.

Examinez les options avec votre agence de traduction actuelle avant de prendre une décision ferme ou recherchez une solution clé en main qui peut répondre à vos besoins, simplifier les flux et réduire grandement vos coûts de traduction.

Avatar de Craig Witt
Craig Witt

24 juillet 2018

LECTURE 3 MIN