3 idées reçues à propos de Google Translate

Découvrez pourquoi les outils de traduction automatique ne sont pas véritablement une bonne affaire.

Avatar de Craig Witt
Craig Witt

18 juin 2018

LECTURE DE 3 MINUTES

Vous qui êtes un expert marketing avisé connaissez déjà la valeur d'un site Web multilingue.

Les sites multilingues localisés établissent une confiance avec les audiences internationales, donnent à votre contenu un écho auprès de clients nouveaux ou différents et envoient un signal établissant le fait que votre entreprise s'engage sur ce marché et auprès de ses habitants.

Céder à l'attrait d'un outil « gratuit et simple » comme Google Translate peut être très tentant. Les solutions de traduction automatique comme celle-ci semblent séduisantes de prime abord, mais ces outils sont porteurs de quelques idées reçues. Regardons ce point de plus près.

Idée reçue n°1 : elles sont gratuites

Les outils comme Google Translate sont gratuits (en amont) et présentés comme tels.

Mais même s'il ne vous coûteront probablement rien en termes de trésorerie au niveau de la technologie, les dépenses arrivent dans un second temps lorsque vous aurez consacré du temps et, nous y voilà, de l'argent pour remédier aux résultats livrés.

La traduction automatique n'est pas assez précise pour la plupart des sites Web. Les traductions obtenues sont généralement remplies d'erreurs grammaticales et contextuelles et elles ne livrent pas le même niveau de nuance et d'élaboration que peut proposer la traduction humaine.

Cela signifie qu'à terme, pour préserver votre crédibilité sur un nouveau marché, nous devrez revoir et remplacer les traductions inexactes ou prendre le risque de voir votre marque et votre réputation altérée. C'est de l'argent perdu en termes de structures pour un outil qui semblait « gratuit » à l'origine.

Idée reçue n°2 : c'est un outil rapide

Les outils autonomes comme Google Translate peuvent sembler capables de produire des traductions rapides pour n'importe quel type de contenu en ligne, en vue de répondre aux attentes ou à la demande des clients.

Présenté ainsi, on est proche de la magie. Saisissez ou uploadez un document, et hop, vous avez une traduction instantanée. Mais un processus de traduction de qualité ne se limite pas à des mots apparaissant dans une autre langue.

L'un des défauts majeurs du logiciel est son incapacité à discerner le contexte. Les approches comme Google Translate n'ont aucune notion de la manière dont le contenu est supposé être lu par un humain (vos prospects ou clients). Même si ce logiciel est capable de produire des mots traduits relativement rapidement, il peut mobiliser vos équipes en arrière plan.

Pour garantir la qualité, vos équipes devront vérifier le contenu traduit automatiquement, améliorer le style, la tonalité et la marque, voire recruter un support développement, des ressources que vous n'aurez peut-être pas en interne, dans le cas où les traductions obtenues affectent négativement le design et la présentation de vos pages Web.

De plus, ces employés seront en alerte constante pour relever tout problème pendant le processus de traduction. Ils doivent ainsi gérer l'ensemble du flux traité via le moteur de traduction et le réintégrer sur le site Web sans erreur. Cela représente beaucoup de travail.

Alors, même si les outils de traduction semblent rapides, cela ne veut pas dire qu'ils produisent des traductions de qualité et rapides.

Idée reçue n°3 : c'est une solution complète

En vérité, servir un marché mondial ne requiert pas uniquement la traduction de contenus.

Lorsque vous décidez de vous développer à l'international, vous vous engagez sur un nouveau marché et auprès de nouveaux clients. Fournir des contenus dans leurs langues préférées est une étape importante de ce processus, mais c'est loin d'être la seule.

Vous avez besoin d'une stratégie constante pour vous assurer que vos actifs numériques, notamment votre site Web mais pas seulement, sont personnalisés pour les marchés locaux que vous servez, et pour savoir comment ce contenu sera personnalisé pour ces audiences mondiales.

Cette stratégie doit prendre en compte la gestion des contenus, les flux de traduction, mais aussi la gestion et la maintenance continues de vos sites multilingues. Et lorsque votre activité internationale grandit et évolue, vos sites Web mondialisés doivent suivre le mouvement.

Google Translate ne sait pas faire tout cela.

La bonne solution de traduction de sites Web peut vous permettre d'utiliser les bons outils et les bonnes technologies au bon moment, et développer les processus et protocoles qui vous aideront à faire évoluer votre site Web mondial au gré de vos activités.

Ne vous engagez pas dans une solution de traduction de sites Web incomplète et limitée en comptant uniquement sur des traductions automatiques bon marché et imprécises. Investissez dans une solution de traduction complète : vos activités en tireront les bénéfices à long terme.

Avatar de Craig Witt
Craig Witt

18 juin 2018

LECTURE DE 3 MINUTES