Stratégies commerciales internationales

Votre entreprise technologique est-elle prête pour une croissance mondiale en ligne ?

Dans le cadre de leur développement international, les sociétés technologiques doivent affronter moins de défis que d'autres secteurs. Découvrez pourquoi dans notre rapport.

Avatar de Chris Hutchins
Chris Hutchins

26 janvier 2017

LECTURE DE 5 MINUTES

L'époque est idéale pour les entreprises technologiques. Il est aujourd'hui plus facile que jamais de proposer ses services aux consommateurs du monde entier en courant de faibles risques pour des profits élevés. La demande mondiale pour les services et produits numériques atteint aussi des sommets.

En fait, les entreprises technologiques sont particulièrement prédisposées à se développer sur les marchés internationaux grâce à la demande mondiale pour leurs produits, un nombre sans cesse croissant de solutions de commerce électronique qui gèrent les différentes devises et plateformes de paiement et les méthodes en ligne de livraison.

« Les entreprises technologiques échappent à de nombreux défis auxquels sont confrontés d'autres secteurs lors de leur développement à l'étranger, » explique Victoria Bloyer, stratégiste spécialisée dans le commerce en ligne au sein de l'équipe Global Growth chez MotionPoint « Comparez-les aux détaillants. Elles n'ont généralement pas besoin de se préoccuper des dates de livraison, des coûts d'expédition ou de la gestion des retours. De plus, puisqu'elles travaillent surtout en B2B et que les entreprises suffisamment grandes pour avoir besoin de leurs services disposent de cartes de crédit classiques acceptées partout, le problème de la compatibilité avec les options de paiement locales ne se pose pas. »

Les entreprises technologiques échappent à de nombreux défis auxquels sont confrontés d'autres secteurs lors de leur développement à l'étranger.

De belles occasions attendent les entreprises technologiques les plus avisées à l'international. Comme nous en parlions récemment, le nombre des consommateurs de la classe moyenne augmente partout dans le monde. C'est particulièrement vrai sur les marchés émergents, où les taux d'adoption d'Internet, des mobiles et des technologies sont au plus haut. Les infrastructures s'y améliorent. Et le revenu disponible de ces consommateurs est également en progression.

Certaines entreprises technologiques ont mis en place des projets d'expansion qui exploitent pleinement cette conjoncture. Prenons l'exemple de Netflix, avec son fameux coup d'éclat de janvier dernier où l'entreprise s'est lancée le même jour sur 130 nouveaux marchés.

Les entreprises savent que la croissance mondiale est la clé de tout. En 2016, près de 50 % des entreprises américaines estimaient que leurs profits issus de transactions internationales allaient croître pendant l'année. C'est un bond significatif par rapport aux 39 % de l'année précédente. De plus, elles étaient près de 90 % à penser qu'une expansion internationale était indispensable à leur croissance à long terme. Pour environ 70 % d'entre elles, ce sont les marchés émergents qui représentaient les plus belles occasions. (Elles ont raison, mais nous y reviendrons.)

Il est évident que « partout dans le monde, les distances se réduisent et de plus en plus d'entreprises proposent leurs produits et services sur le marché mondial », comme l'a écrit un collaborateur de Forbes. Alors à quel moment votre entreprise technologique doit-elle envisager une expansion mondiale ?

Les ingrédients en faveur de l'expansion

Un responsable d'Accel, qui a aidé des entreprises technologiques comme Dropbox à s'implanter sur de nouveaux marchés (et qui a travaillé avec des directeurs à l'international de Google, Facebook, LinkedIn et Uber), estime que lorsque « au moins 25 % de vos activités sont liées à des marchés à l'international, il est temps pour vous de franchir les frontières de votre pays d'origine ».

Nous avons apporté de nombreux conseils dans de précédents articles du blog sur la façon d'identifier les bons marchés internationaux et nous vous avons proposé une méthodologie intelligente (et peu risquée) pour vous y implanter de façon durable. Nous publierons également bientôt notre rapport Trendbook annuel, dans lequel nous identifions le top 30 des marchés internationaux en ligne et les principales tendances auxquelles les entreprises vont devoir s'adapter en 2017.

Ces articles méritent d'être lus, mais s'il ne fallait en retenir que l'essentiel, le voici : choisissez des marchés où les consommateurs utilisent déjà le site Web de votre marché principal. Dans l'idéal, ces marchés auront un fort taux d'adoption d'Internet, des politiques favorables aux entreprises et des solutions permettant de s'adapter aux préférences locales en matière de paiement et (le cas échéant) de livraison.

Choisissez des marchés où les consommateurs utilisent déjà le site Web de votre marché principal.

Intéressez-vous particulièrement aux marchés émergents sur lesquels les taux d'adoption mobile s'envolent. Prenez l'exemple de la Chine. En 2013 et 2014, le pays a vu une augmentation du nombre d'entreprises technologiques américaines venues séduire ses consommateurs; des sociétés comme LinkedIn et Uber ont pris des mesures importantes pour attirer le public chinois, en choisissant le téléphone intelligent comme support privilégié de communication.

« A l'époque d'Internet sur PC, aucune compagnie Internet américaine n'a eu du succès en Chine, remarque un collaborateur de Business Insider, mais elles ont une nouvelle occasion à l'âge de l'Internet mobile… L'immensité du marché chinois est le principal facteur d'intérêt pour ces entreprises technologiques américaines. La plupart ont privilégié le mobile et elles doivent maintenant privilégier la Chine. »

Les marchés suivants sont particulièrement dignes d'intérêt pour les entreprises technologiques :

  • En Asie, le Japon, Taïwan, Singapour et l'Inde (attention, les consommateurs japonais recherchent des contenus dans leur langue maternelle. Ils ont aussi des exigences élevées en matière de service client)
  • En Europe, l'Allemagne et l'Espagne (On notera que les sites en espagnol attirent souvent du trafic provenant des consommateurs et des marchés hispanophones d'Amérique latine) ;
  • Les marchés anglophones comme le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie (ces marchés se caractérisent souvent par une concurrence exacerbée, mais également par des économies et infrastructures particulièrement stables).

Quand aborder la question de la langue locale ?

Pour s'assurer un succès immédiat et durable sur les marchés internationaux en ligne, la plupart des secteurs lancent des sites Web traduits et localisés « dès le premier jour », ce qui signifie que la communication avec les clients s'effectue dès le départ dans leur langue préférée. Pourquoi ? Le fait que les entreprises lancent leurs sites Web en anglais sur les marchés étrangers peut rebuter les clients, surtout lorsque les consommateurs du marché visé ne parlent pas ou peu l'anglais. Un mauvais départ de ce type peut faire échouer les efforts d'expansion.

Mais, pour Victoria Bloyer, notre consultante MotionPoint, il est intéressant de noter que les entreprises technologiques ne sont pas souvent confrontées à la même urgence de traduction que d'autres secteurs. Un service d'assistance professionnel présent sur place est souvent plus urgent que le lancement d'un site Web traduit et localisé, explique-t-elle.

Mais les entreprises technologiques qui sous-estiment le besoin de supports traduits et localisés pour ces systèmes d'assistance rencontreront d'importantes difficultés sur ces marchés.

« Si le produit de l'entreprise est un service, par exemple des services d'hébergement ou des solutions de données pour les entreprises, le plus important est de fournir une assistance pour ce service, explique Victoria Bloyer. « Il peut s'agir de représentants commerciaux, d'un service client ou d'autres personnes qui doivent maîtriser parfaitement les langues du marché local.

« Si le produit est un logiciel, par exemple, votre marge de manœuvre est plus grande, » poursuit Victoria. « Vous aurez toujours besoin de représentants qui parlent la langue du marché, mais il existe des solutions à moindre coût avec des contenus traduits en ligne, comme les manuels d'instructions des logiciels, les FAQ et d'autres types de contenus. »

Bien entendu, localiser votre logiciel est aussi une priorité.

Mais une fois que ces composantes essentielles sont en place, un site Web localisé et traduit devient obligatoire pour assurer la fidélité des clients et améliorer le taux d'utilisation et de conversion de manière spectaculaire.

« Lorsque les bases ont été posées pour la partie en ligne, c'est là que l'intervention de MotionPoint facilite les choses, » explique Victoria. « Nous nous assurons de l'uniformisation de l'image de la marque sur les différents marchés, nous prenons en charge la personnalisation et la localisation et nous vérifions que les sites fonctionnent et qu'ils sont adaptés à l'objectif visé. Les entreprises technologiques peuvent ainsi concentrer leurs efforts sur l'essentiel : croître et répondre aux attentes de leur clientèle sur les marchés internationaux. »

Pour récapituler

Vous êtes une entreprise technologique qui cherche à se développer à l'international ? MotionPoint peut vous aider à localiser votre logiciel, à traduire et localiser vos textes en ligne et vos contenus multimédia ainsi que votre documentation hors ligne, comme les manuels d'instructions de vos produits. Nous pouvons vous aider à soutenir vos équipes sur le terrain avec des supports localisés.

Notre solution englobe également la traduction de contenus pour les réseaux sociaux et autres supports marketing. Et la grande flexibilité de notre plateforme lui permet de répondre à tous vos besoins lorsque vous vous développez sur de nouveaux marchés. Contactez-nous pour découvrir de quelle manière nous pouvons vous aider.

Avatar de Chris Hutchins
Chris Hutchins

26 janvier 2017

LECTURE DE 5 MINUTES

En savoir plus

Voici de l’information connexe qui pourrait vous intéresser